Les David de l'expertise

Date : du 17/05/2017 au 30/04/2018

Lieu : décernés par la CEDEA, chez Drouant


La volonté de la CEDEA est de mettre l’accent sur les formidables talents qui contribuent encore aujourd’hui à donner à la France une place centrale dans le monde de l’Art et de la Culture.

Le jury est composé de conservateurs, historiens d’art, restaurateurs, responsables scientifiques, collectionneurs et experts.

 

Les membres du jury :

Géraldine Albers (Restauratrice d’œuvres d’art et expert près la Cour d’appel de Paris)

Antoine de Galbert (Président fondateur de la Maison Rouge et collectionneur)

Bénédicte Garnier (Responsable scientifique au musée Rodin)

Christophe Leribault (Conservateur général, Directeur du Petit Palais)

Jean-Hubert Martin (Historien de l’art, conservateur, directeur d’institution et commissaire d’exposition)

Marie-Paule Vial (Ancienne conservatrice des musées de Marseille et du musée de l’Orangerie)

Ainsi que Les membres du conseil d’administration de la CEDEA 

Armelle Baron (Journaliste, expert en peinture ancienne)

Henry Bounameaux (Expert en peinture moderne et contemporaine, Président de la CEDEA)

Olivier Delvaille (Expert en peinture XIXe et XXe)

Robert Lorenzelli (Expert en Haute–Époque)

Michel Maket (Expert en peinture XIXe et XXe)

 

3 prix pour récompenser :

Une personnalité ayant contribué au cours de sa carrière au développement de la connaissance dans un domaine du marché de l’art.

L’auteur d’un ouvrage apportant un nouvel éclairage sur un artiste, une époque ou un mouvement.

Le créateur d’une publication électronique sur l’actualité de l’art et de la culture.

 

Les prix ont été attribués à :

 

Action menée par une personnalité du monde de l’art

François DURET-ROBERT :

Juriste de formation, journaliste spécialiste du marché de l'art, notamment à la revue Connaissance des Arts pendant trente-trois ans et au Figaro.

Il  enseigna à l’Université Panthéon-Sorbonne dans le cadre du master2 /propriété intellectuelle, à l’Université Paris-Dauphine et à l’Ecole du Louvre.

Auteur de plusieurs ouvrages dont Le Droit du marché de l’art, Dalloz.

Il exerce toujours la profession de journaliste et publie régulièrement la Chronique désinvolte du marché de l’art dans le magazine L’Objet d’Art/L’Estampille.

 

Choix d’un ouvrage (Deux prix ex-aequo) :

 

Philippe COSTAMAGNA :

Conservateur du musée Fesch à Ajaccio, spécialiste de la peinture italienne du XVIème, il a collaboré à de nombreux ouvrages et expositions sur le maniérisme et l’art italien.

Histoires d'œils. Éditions Grasset, 2016.

 

Résumé :

Voici un métier singulier, rare et secret. Jusqu’à ce livre, il n’avait même pas de nom en français. C’est le métier de quelques dizaines de personnes dans le monde, qui, grâce à un mystérieux mélange de savoir et de sensibilité, sont appelées à Washington comme à Tokyo pour reconnaître tel ou tel tableau. Est-il vrai ? Est-il faux ? Cette supposée « croûte » est-elle un Raphaël, et vice-versa ? Ce sont des « œils » (et non des yeux), comme dans la parfumerie il y a des « nez ». Philippe Costamagna leur donne leur nom et raconte, se raconte. Comment un jour il a attribué un Bronzino maintenant réputé un des chefs-d’œuvre de l’art mondial ; comment il en est arrivé là, depuis son enfance dans un milieu fantaisiste et cultivé, en passant par des expériences de sensations qui vont d’une glace à la vanille spectaculaire à sa première visite d’une grande exposition. Ses prédécesseurs, ses coups de maître et ses erreurs aussi, dans un récit rempli d’anecdotes à rendre jaloux un enquêteur de polars.  La vie d’un aventurier à la recherche des chefs-d’œuvre. 

 

Et

 

Laurent DANDRIEU :

 

Journaliste, auteur de nombreux ouvrages, rédacteur en chef culture du magazine Valeurs Actuelles.

 

Le Roi et l'Architecte : Louis XIV, le Bernin et la fabrique de la gloire. 

Éditions du Cerf, 2015.

 

Résumé :

Enivré de fête, de théâtre, de faste et d’ores et déjà passionnément épris de grandeur, le jeune Louis XIV avait tout pour être séduit par le cavalier Bernin. Pourtant la rencontre du jeune roi de gloire et du maître de la splendeur baroque allait achever piteusement, par une rebuffade qui n’osait pas dire son nom. Mais cet échec fut curieusement fécond, et peut-être aurait-il fallu la visite à Paris du plus grand des artistes italiens pour que Louis XIV prenne pleinement conscience que la grandeur du royaume à laquelle il entendait si passionnément travailler ne pouvait se faire qu’en créant les conditions d’éclosion d’un art proprement français, qui ne dût rien à personne.

 

 

Choix d’un site ou d’un blog Internet ayant trait à l’actualité du monde de l’art

 

LA TRIBUNE DE L’ART - Didier RYKNER : 

 

Journaliste, il est le fondateur du site La Tribune de l'Art qui a pour sujet l’actualité de l’histoire de l’art et du patrimoine, du Moyen-Age aux années 1930.

Dossiers d’investigations, articles scientifiques et inédits ou peu accessibles, défense du patrimoine, débats d’idée, telle est l’essence même de La Tribune des Arts.

www.latribunedelart.com

Retour